Est-ce que le printemps améliore l’humeur?

Il est vrai que le printemps améliore l’humeur de la majorité des gens. Bien sûr, certains sont très affectés par le manque de lumière en hiver et sont donc soulagés par l’allongement des journées. Mais il y a plus.

Au printemps, la nature renaît. Or, à l’intérieur de nous, il y a aussi une capacité de renaître après des moments difficiles, un deuil, un stress majeur, une maladie. Nous avons tous vécu ce sentiment de revivre après une période au cours de laquelle on était tellement triste ou préoccupé qu’on avait même oublié à quel point on pouvait être joyeux. Nous avons alors eu accès à notre propre printemps. L’éveil de la nature nous rappelle cette vie intérieure qui nous permet de surmonter les difficultés, de se renouveler parfois même pour le mieux. Le printemps est donc à la fois une réalité de la nature et un symbole pour l’esprit humain.

Le printemps vient aussi nous soulager des nombreux stress physiques de l’hiver : efforts de déneigement, poids des mentaux et des bottes, adaptation à de forts changements de température. Tout cela rend chaque déplacement plus exigeant et a pour effet de limiter nos activités. Or, l’activité a un effet important sur notre humeur.

Pourquoi le printemps améliore l’humeur?

Bouger rend heureux et ce pour plusieurs raisons. Il y a bien entendu l’effet hormonal de l’activité physique lorsque celle-ci est suffisamment élevée. Mais il y a aussi des effets psychologiques importants. En effet, quand on passe à l’action, on se sent automatiquement plus vivant. On augmente nos interactions avec notre environnement. On le transforme. On atteint des objectifs. On a une meilleure perception de notre efficacité personnelle, de notre propre pouvoir, de notre capacité d’avoir du contrôle sur notre vie.

Le printemps nous incite à sortir de chez nous, à aller vers les autres, à élargir notre univers social. Les bénéfices des relations interpersonnelles, lorsqu’elles sont suffisamment bonnes, ne sont plus à démontrer. Si les contacts virtuels sont facilités par la technologie et qu’ils nous permettent de maintenir nos relations même à distance, ils ne peuvent combler notre besoin communiquer avec nos semblables en chair et en os, de partager nos sentiments autrement que par des émoticônes, de percevoir et d’émettre tous ces messages subtils qui découlent de notre comportement non verbal et de converser en en tenant compte.

Au printemps, tout porte à être de bonne humeur. La bonne nouvelle, c’est que tous ces éléments qui en font une source de bonheur sont à notre portée presque en tout temps. Il suffit de voir plus loin que la noirceur, de se souvenir de notre capacité de revivre, de passer à l’action et de se rapprocher des gens.

Je vous souhaite le plus beau des printemps, le vôtre.

Rose-Marie Charest, psychologue et conférencière

More articles

2019-01-15

Prendre des résolutions ou s’accorder un moment de réflexion ?

2018-10-22

La solitude et ses bienfaits

2018-09-11

L’argent, source de stress ou de bonheur ?

2018-06-10

Pourquoi donner des conférences ?

Laissez un commentaire