Les fêtes en famille, un défi

Au temps des fêtes, tout est mis en place pour augmenter l’intensité des émotions de toutes sortes.  On vous présente les festivités, les moments de bonheur et l’harmonie familiale comme étant universels.  Or, pour plusieurs, cela exacerbe le sentiment d’être différent, voire isolé. Les fêtes en famille, un défi.

La famille est le lieu des émotions les plus intenses et cela est vrai à chacune des étapes de notre vie.  Les membres de notre famille sont à la fois ceux à qui on est le plus attachés et ceux avec qui le risque de malaises est le plus grand.  Du moins, lorsqu’il y a conflits, ruptures ou éloignements, ce sont ceux qui font le plus mal.  L’attachement résulte des expériences partagées, positives et négatives.  En conséquence, on peut être attaché à une personne avec qui on ne s’entend pas, être blessé par la distance prise par une autre même si on n’a plus grand-chose en commun, être irrité par les manies, rivalités ou critiques qui ailleurs seraient sans importance.

Réussir les fêtes en famille

L’authenticité et l’affirmation de soi sont le fondement même des fêtes de famille réussies.  L’idéal est de créer des occasions où le plaisir est le plus susceptible d’être partagé et qui, sans être des moments de bonheur parfaits, demeureront de bons souvenirs.  Donner ce qu’il nous fait vraiment plaisir de donner, inviter si cela nous convient, faire des choix et oser les dire, sont autant de moyens  de favoriser le bien-être individuel et collectif.   

Ce qui compte, c’est le lien que l’on maintient au fil des ans.  Pour y arriver, il faut ajouter une dose de réalisme à l’émotivité, reconnaître les forces et les faiblesses de nos propres liens familiaux, individualiser notre relation avec chacun des membres de notre famille, reproduire ce qui est bon et, surtout, ne rien forcer soit pour réparer le passé soit pour tenter de correspondre à un modèle idéal.  La famille idéale n’existe pas.  Chaque famille, comme chaque personne, a sa propre histoire.  C’est cette histoire que l’on continue de construire ou de célébrer au temps des fêtes. 

Je vous souhaite un bonheur authentique, qui vous ressemble et qui favorise les liens avec les personnes qui comptent pour vous.  Que ce bonheur vous habite tout au long de l’année.

Rose-Marie Charest, psychologue et conférencière

Découvrez également le vidéo de Rose-Marie Charest sur ce sujet sur sa page Facebook.

Laissez un commentaire